Comment devenir millionnaire grâce à l’ecommerce
Articles,  Blog

Comment devenir millionnaire grâce à l’ecommerce


Comment réaliser plus de 1 million de
chiffre d’affaires grâce au business en ligne.
Dans cette vidéo, on va tout voir. Quel est le produit qui a été utilisé pour
faire plus de 5OO OOO euros de ventes. Quelles sont les stratégies utilisées :
les réseaux sociaux, la publicité, le SAV. On va tout voir dans cette vidéo. Saad,
merci beaucoup de participer à cette vidéo. Aujourd’hui tu vas nous
partager comment est-ce que tu as fait ton premier million grâce au e-commerce.
Quelles sont les stratégies que tu as mis en place. Tu vas même nous révéler ta niche
et ton produit. On va voir tout ça ensemble dans cette
vidéo. Ca va, tu es en forme ? Ca va, en forme. C’est un vrai plaisir que de partager tous mes
secrets pour réaliser mon premier million en e-commerce. Allez les les amis, c’est parti. On y va ! Avant de démarrer cette vidéo, comme
d’habitude, tu peux cliquer juste en dessous, sur le bouton “s’abonner”. N’oublie pas de mettre sur la cloche pour recevoir une notification à chaque fois
que l’on sort une nouvelle vidéo dédiée au développement de ton business en
ligne. Allez, sans plus attendre les amis, on y va. Saad, comment est-ce que tu as fait ce premier million de chiffre d’affaires grâce à son business en ligne Et quelle stratégie finalement, quel business model, tu as utilisé ? J’ai utilisé le dropshipping qui est une sous-niche du e-commerce. Qui permet de faire du e-commerce sans avoir de stock. Sans un gros capital et sans maîtrise de techniques de sites web et de boutiques en ligne. Oui, donc peut-être que tu en as entendu parler toi aussi du dropshipping. Ca a quand même pas mal buzzé, ça a pas mal surfé. J’en ai d’ailleurs pas mal parlé sur cette chaîne. J’ai gagné
pas mal d’argent également avec cette stratégie là. L’idée, c’est de faire
du e-commerce en utilisant une plateforme qui va nous créer le site, la boutique en ligne. Une plateforme par exemple, Aliexpress, WIsh ou ce genre de site chinois qui nous permet d’accéder aux fournisseurs. Et puis de lancer des publicités principalement sur Facebook, sur
Instagram pour acquérir nos clients. Alors ça a été vachement en vogue et depuis ces dernières années, notamment grâce à l’avènement des réseaux sociaux. Grâce à
l’avènement des sites de e-commerce chinois. Et donc ça a vraiment buzzé. Toi, c’est grâce à ça que tu as surfé. Du coup c’est grace à ça que tu as fait ton premier million. Génial, du coup dans ce milieu là, on parle très peu des
produits, des niches. Souvent, les gens ne veulent pas dire ce qu’ils vendent. Parce qu’il y a peu de barrières à l’entrée. Parce que si on te donne le produit, tu
peux aller chercher le produit et le vendre à ton tour. Donc c’est vrai que les gens n’osent pas trop en parler. Tu vas nous donner aujourd’hui un
produit avec lequel tu as fait plus de cinq cent mille euros de chiffre
d’affaires. Alors rapidement du coup, avant de
rentrer dans le vif du sujet et voir le produit et les stratégies que tu as mis en
place. Est-ce que tu peux nous dire qui tu es ? Rapidement te présenter à l’audience
pour nous parler de comment faire des millions dans le business en ligne. Dis nous un petit peu ton parcours. Qu’est ce que tu as fait ? Alors je m’appelle Saad, j’ai 28 ans et je vis de mon business en ligne depuis cinq ans et les deux dernières années, je me suis consacré à 1OO % à l’e-commerce. Donc j’ai pu faire l’année dernière 4 millions de chiffre d’affaires en
e-commerce. Et cette année, on est en route pour faire 6 millions de chiffre d’affaires
en e-commerce aussi. Alors, j’ai une équipe aujourd’hui de 2O personnes au Maroc avec un petit bureau qui m’aide à gérer ma boutique dans les
tâches quotidiennes et pour gérer une boutique en ligne. Ok, félicitations. C’est des gros résultats. On n’a jamais entendu parler de toi. Je t’ai découvert par l’intermédiaire
d’un ami ici à Bangkok. Comment ça ce fait ? Tu n’étais pas très connecté avec les gens qui font du e-commerce en France ? Avec les gens qui sont connus sur Youtube. C’est pas quelque chose qui t’intéresse ?
Comment est-ce que tu vis le truc ? En fait c’est tout simple : c’est pas quelque chose qui m’intéressait d’apparaître en tant que personnage public et je vis au Maroc. Donc j’étais pas très connecté. J’avais
pas beaucoup d’amis en France. J’en ai quelques-uns mais pas qui n’étaient pas dans le monde de Youtube et tout ça. Surtout que j’étais focus à 1OO% sur mes business en ligne à travailler sur mes business. A améliorer mes boutiques. Tu disais que la première année c’était riz au thon dans ta chambre. Tu ne sortais pas et tu ne dépensais pas forcément de l’argent. Tu réinvestissais tout dans le business. C’était hustle every day. Réinvestissement des profits et garder le même lifestyle afin de pouvoir voyager à travers le monde. Faire comme on le fait là. Voyager et être enfin libre. Rapidement, dis nous tout. C’est quoi ce produit qui t’a permis de générer plus de 5OO OO euros de chiffre d’affaires. C’est l’un de mes premiers produits qui m’a vraiment montré le potentiel du e-commerce. Exactement du dropshipping. Donc c’est un produit qui s’appelle… Et on l’a vu un peu partout maintenant et il est bien connu. C’est un gilet correcteur de posture pour le dos. C’est un problème… Je crois qu’on est familié avec ce produit là. On est tous familié avec ça. C’est un peu la maladie du siècle. Donc je ne vous conseille pas de le lancer parce que c’est un produit qui a été vraiment vendu et survendu. Parce que c’est un ancien de produit. Qui date d’une année à peu près. Donc avec
ce produit là, c’était mon premier premier gros winner qui m’a
réalisé 5OO OOO. Un peu plus de 5OO OOO euros sur ce produit là. D’accord donc on vous mettra une photo sur la vidéo du produit. Qu’est ce que c’est et à quoi ça correspond. Comment est-ce que tu as trouvé ce
produit ? Comment ça fonctionne ? En fait à l’époque je suivais un petit peu la mode du dropshipping. A l’époque c’était de vendre des petits produits et des petits gadgets qui coûtait 5 euros ou 6 euros. Tu pouvais les vendre 12 euros ou 14 euros. On disait qu’on pouvait pas vendre des
produits au dessus de 15 euros ou 19 euros. Donc juste pris l’information et j’ai éxécuté comme tout le monde. Et je n’arrivais pas vraiment à être profitable sur ces produits là. Donc je me suis dis pourquoi pas essayer de trouver un produit un peu plus cher. Comment je pourrais vendre un produit plus cher
en e-commerce ? Donc là j’ai fait un petit peu de
recherche de produits. C’est quoi les types de de produits qu’on peut vendre et là j’ai trouvé. J’ai eu le déclic en fait, j’ai trouvé
des produits et je me suis concentré sur des produits qui résolvent un problème. Voilà. Et pour moi quand les gens voient que le produit va leur résoudre un problème, ils ne sont pas hésitant à acheter un produit un peu
plus cher. Un produit qui coutera 30 euros, 40 euros ou même 50 euros et plus.
Donc si ça va résoudre un problème, les clients sont contents et je fais plus de
profits. Et voilà, c’est win win pour pour nous deux. D’accord et ce produit là en particulier : est-ce que tu as une méthode particulière ? Est ce que c’est un
miracle ? Cinq cent mille euros quand même, ça
change une vie. Ca a changé ta vie ? Ca peut changer plein de vies ? Comment est-ce qu’on trouve un produit comme ça ? Donc ce produit là et je ne te cache pas qu’au début j’ai eu un peu de chance. Un peu de hasard quand je l’ai trouvé. J’avais moi même ce problème là parce que je passe tout le temps à rester sur l’ordinateur.
Ca fait cinq ans que je travaille sur le business en ligne donc c’est des bureaux. Penché sur mon laptop tout le temps. Donc, tout le temps j’étais penché sur mon pc. Et je cherchais une solution moi-même sans m’en rendre compte qu’en même temps je fesais de la recherche produit. J’avais un
besoin réel. Mais un jour mon père à la maison dit : “Tu ne sais pas où je pourrais acheter des filets correcteurs des postures ?”. C’est intéressant comme produit ça. Ca peut être intéressant et là, direct, je fais de la recherche sur Aliexpress. Je trouve
le produit que j’allais acheter pour mon père pour lui acheter et lui
offrir. Et je me suis dit pourquoi pas vendre ce produit là aussi. Et après, tu as peut être vu que des américains le vendaient. Exactement, j’avais vu qu’il y avait un besoin. Qu’il y avait beaucoup de commandes sur
Aliexpress sur ce produit là. Il y avait, je crois qu’à l’époque il n’y avait qu’un seul supplier qui le vendait avec 1O OOO commandes sur ce produit.
Il y avait un gros truc et un gros potentiel. Et le produits n’était pas cheap.
Il était assez cher, il coutait autour de 15 euros sur Aliexpress. Donc je pouvais facilement le vendre. Il avait une grande valeur perçue. Il résolvait un problème et l’audience était… La cible de ce produit là
était présente sur internet parce que les gens qui sont présents sur les réseaux
sociaux ont tous un peu ce problème de se pencher sur son smartphone. Les jeunes, le mal du siècle. Le mal de dos. Donc voilà, ça résout un
problème. La cible de cette audience est sur les
réseaux sociaux parce que c’est le pc et les laptops qui créent ce problème là. Et ça résout un problème donc je pouvais facilement vendre ce produit. D’accord donc, tu es un peu partie d’un besoin que tu as eu toi. Une recherche personnelle. Quelque chose de ta vie que tu as utilisé pour le
business. Donc voilà il n’y a pas de stratégie miracle pour la recherche de
produits. Là ça a été effectivement utilisé pour un besoin personnel. Ca aurait
pu être d’autres stratégies de sourcing. Mais l’idée c’est : focalisez-vous sur des produits qui résolvent des besoins. C’est comme ça que tu es passé d’un panier moyen faible à un panier moyen élevé. Et comment ça s’est passé ? Comment est-ce qu’on peut en vendre autant ?
Comment est-ce que ça peut faire cinq cent mille euros de ventes ? Tout simplement, j’ai commencé d’abord par réfléchir à comment je peux me différencier de la concurrence. Qu’est-ce que font les
autres que je peux faire différemment et améliorer ? Tout d’abord j’ai commencé par acheter le produit moi-même. Le ramener chez moi et à prendre des vidéos
professionnelles. J’ai demandé à un ami un petit service qui était photographe. Est-ce qu’on peut filmer quelques vidéos sur ce produit là ? On les a filmé. On les a mis en ligne. On a rédigé une fiche produit
très professionnelle. On a parlé le langage des clients. Donc je suis parti sur les forums de médecine et de sport où les gens essaient de chercher des gens qui ont ce problème là. C’est quoi le langage qu’ils utilisent. C’est quoi leur problème précis et j’essaye
de répondre à tout ça dans la fiche produit. Comme ça les gens se reconnaissent et ils savent que ce produit là va résoudre leurs problèmes. Ouais tu as essayé vraiment de sniper la personne, l’avatar précis qui avait
déjà le problème. Comme on le dit souvent, le vocabulaire, l’avatar, toutes les infos vraiment qui tournent autour de lui. Et derrière, du coup un peu
d’infiltration finalement où tu t’es mis dans les forums toi même à discuter
avec ces gens là pour vendre tout de suite ou pour collecter de
l’information ? En fait c’était au début c’était
pour collecter de l’information. Je voulais connaître mon avatar. Quel âge ? Son sexe. Qu’est ce qu’il fait. Dans quoi il travaille. Où il traîne sur
les réseaux sociaux ? C’est quoi leur profession ? C’est quoi leur tranche d’âge ? Tout ça, ce sont des informations qui
coûtent zéro pour connaître. Au début, on a du temps et pas d’argent. Passez du temps à étudier votre avatar client. Sachez qu’est-ce qu’il aime. Qu’est ce qu’il n’aime pas. Les forums, les groupes Facebook, les sites, les blogs et tous les gens qui parlent sur la thématique. Exactement. Et regardez surtout les réseaux sociaux. Je vois beaucoup de e-commerçants aujourd’hui à se focus que sur Facebook alors que Facebook ne fait qu’une partie d’internet. Alors je crois que le site le plus visité au monde c’est Youtube. Donc les informations
sur Youtube sont énormes. Les commentaires sur les vidéos sont énormes aussi. Ce sont des sources d’information pour définir son avatar. Donc infiltrez-vous surtout les sites. Mettez en place un avatar client parfait. Donc dans le processus d’aujourd’hui tu as ton avatar. Maintenant comment on fait les ventes ? Tu le vends en direct ? Tu discutes avec eux sur le groupes et les forums ou tu pars sur de la publicité ? Comment est-ce que tu as démarré à vendre ce produit là ? Au début je n’avais pas beaucoup de budget que je pouvais consacrer à la publicité payante. Donc au début j’ai
essayé d’avoir des ventes gratuites. Au moins d’avoir un feedback sur le produit. Est-ce que les gens en veulent ? Est-ce que ce produit là mérite d’être dépensé dans du budget pub sur ce produit là. Lorsque j’ai commencé, j’ai créé un faux
profil Facebook avec un avatar type de ma cliente et je suis allé demander l’avis des autres gens sur d’autres groupes Facebook par exemple .Donc je postais l’image et je disais : “J”ai un problème”. Tu mets ton lien : “Est-ce que vous avez vu ce produit ? Est-ce que c’est bien ? Qu’est-ce que vous en pensez ? Est-ce que ça peut réellement résoudre mon problème ? J’avais
beaucoup d’avis positifs avec des gens qui ont vraiment essayé d’acheter
ce produit là. Et qui ont eu des résultats. Donc là je me suis dit qu’il y avait un potentiel. J’ai eu quelques ventes en organique
gratuitement donc ça peut être bien pour les gens qui n’ont pas de budget à
dépenser. Ok, ça c’est les premières ventes. Ensuite comment est-ce qu’on pousse ? Et comment est-ce qu’on va plus loin ? Donc, j’ai su que c’était un produit qui avait des gros potentiels. Je me suis dit que j’allais me lancer dans la pub payante sur Facebook d’abord. C’est là que j’ai commencé ma
première pub Facebook. Et donc quelles stratégies tu utilises quand tu fais de la publicité sur Facebook ? Comme moi tu t’y prends ? C’est assez simple en fait. On se concentre d’abord sur les vidéos donc pour moi c’était évident que
les vidéos coûtaient beaucoup moins cher que les autres types de publicités :
qu’elles soient en images, en article ou autres liens. Donc j’ai fait une vidéo avec mon ami. Et j’ai lancé des publicités directement sur la vidéo. D’accord donc tu as utilisé l’information
que tu as récupéré de ta recherche d’avatar pour monter dans les intérêts et puis tu
as démarré comme ça. Ca c’est la première phase. Est-ce que c’est un match tout de suite ? Est-ce que ça fait des ventes ? Qu’est ce qui s’est passé ? Exactement, ça a a pris directement. Je crois que les premiers achats
étaient à 2 dollars directement. J’ai vu direcmtent qu’on pouvait être profitables. C’est que l’on voit que tu as un produit winner. Pour moi, on voit un produit winner dès les premiers dollars investis en publicité.
Si vous avez un très bon ROI, un coût par achat très faible, c’est là qu’il y a vraiment du potentiel. Et donc ensuite, qu’est ce qui s’est
passé ? Comment est-ce que tu as continué à développer et à pousser jusqu’à 5OO OOO ? J’ai commencé sur le marché US à
l’époque. Donc j’ai pu envoyer un gros budget
de publicité dès que j’ai reçu mes premières ventes et mon premier cash flow. J’ai réinvestis directement tout ce que j’ai eu. Tous mes bénéfices, je les
ai investi. Il faut savoir que si vous utilisez Stripe ou Paypal, ça peut prendre un petit peu de temps entre le moment où vous encaissez l’argent et vous recevez l’argent sur votre compte. En général Stripe, le minimum
c’est sept jours. Donc le temps que vous encaissez l’argent, on devait attendre sept
jours le temps que ça revienne sur le compte en banque. Et donc que vous pouvez le redépenser. Et donc après cette première phase de sept jours, tu as tout mis dans la publicité. Un des trucs que j’ai bien fait quand j’ai commencé le e-commerce c’est que je n’ai rien dépensé et je n’ai pas pris de bénéfices. J’ai tout le temps réinvestis mes bénéfices dans dans la publicité, dans l’amélioration
de ma boutique. Dans les nouvelles applications qui peuvent m’aider à avoir
un panier moyen encore plus grands, etc. Donc j’ai bien fait ça à l’époque. Donc voilà, réinvestissement dans une
publicité Facebook puis après je me suis dit pourquoi pas tester Google
Adwords, les vidéos Youtube aussi. J’ai tenté ça et ça a bien
marché aussi sur Youtube. Donc sur youtube tu as fait des vidéos que tu as posté. Des vidéos de contenu ? Des vidéos de vente ? C’ est quoi ? Des vidéos de vente. J’ai créé une chaîne Youtube dédiée à ce problème là.
Donc j’ai posté des vidéos que du produit et après j’ai fait des petites vidéos d’astuces. Comment résoudre le problème ? Pour avoir un peu de contenu ? Avec un lien de ta boutique à chaque fois ? Oui, tout le temps le lien du produit dans la description de la vidéo. Et tu as eu un certain succès. Tu as un peu buzzé sur Facebook avec ta vidéo.
Est-ce que tu as réussi à comprendre ce qui peut créer un buzz vidéo sur
Facebook ? Ou est-ce que tu peux nous révéler un petit retour ? Aujourd’hui, comme on le disait tout à l’heure, le produit, je l’ai trouvé un peu par chance et par hasard. Mais là,
aujourd’hui j’arrive à repérer les patterns qui se répètent dans tous les produits que j’arrive à vendre. Repérer les critères qui fonctionnent. Et qui font d’un produit, un premier winner. Aujourd’hui, je peu à peu près, répéter le même pattern et avoir raison sur un
produit sur cinq, par exemple. Avoir un gros produit qui va faire vraiment le buzz et vraiment être très profitable. Donc cette vidéo Facebook avait une structure particulière ? Tu as une méthodologie ? Tu as un truc ? Au début, elle n’avait pas vraiment de structure mais aujourd’hui, j’ai des des structures en place et des
processus pour créer une vidéo qui vend. Donc au début, avec mon ami ce qu’on avait compris à l’époque de manière un petit peu intuitive c’est
de créer des vidéos où dès les premières secondes, le client comprend le produit et à quoi ça sert. Parce qu’on sait que les gens, sur
les réseaux sociaux, n’ont pas trop de temps. Ils sont en train de se scroller sur le mur.
Ils veulent voir leurs copains. Qu’est ce qu’il a fait ? ils veulent voir
des chiens, des chats, des nanas. Exactement, donc si vous n’arrivez pas à
capter leur attention dès les premières secondes, je dirais même les cinq
premières secondes dans la vidéo. Les gens sont partis. Donc tu as fait des vidéos qui montrent dès les cinq premières secondes à quoi sert le
produit et comment l’utiliser. Ensuite, est-ce que tu as quelque
chose de plus à nous partager ? Peut-être les méthodologies de traitement ? La
boutique quand tu vas vendre pour 5OO OOO tu vas faire beaucoup de commandes et beaucoup d’emails. Comment ça se passe ? Evidemment, j’étais un petit peu
choqué du succès du produit. J’étais dépassé et même pas après à faire autant de chiffres. Donc le SAV, au début, c’était un cauchemar. Donc je vous conseille si vous voulez
vraiment scaler et dépenser beaucoup de pub. Pensez aussi au SAV. Pensez au back end. Pensez à communiquer avec votre fournisseur. Même sur Aliexpress, des fois il m’a dit qu’il n’avait plus de stock. Il faudra attendre deux
semaines que l’usine réapprovisionne. Donc là j’étais pas près du tout à ça. Donc, prenez ça en compte,les amis. Communiquez avec votre fournisseurs et garder des fournisseurs en back up de secours. Toujours avoir un deuxième fournisseur qui a le même produit. Et l’une des choses aussi qui m’a fait, au début perdre un petit peu d’argent c’est que
j’ai pas négocier directement avec le fournisseur. Je faisais beaucoup de
volume alors qu’il suffisait d’envoyer une seule phrase “Est-ce que je peux
avoir un prix plus bas?” et directement il m’a dit oui pourquoi pas. On a réduit le prix
de 2 euros. Et 2 euros sur pas mal de ventes, ça fait pas mal de chiffre. Ca aussi,
communiquez avec votre fournisseur. N’hésitez pas à écrire en anglais. Maintenant en Chine ça parle bien anglais. Donc communiquez avec eux, négociez les
prix de vos produits. ils peuvent toujours de proposer des prix plus bas. Et donc là, tu as ce produit qui génère beaucoup de ventes. Tu as utilisé quoi ? Un mono produit comme on le voit avec un site avec un seul produit ? Tu as fait des tunnels de vente avec une
boutique généraliste ? On a parlé au début de la vidéo de faire un million de
chiffre d’affaires. Alors, on dit que ce produit a fait 5OO OOO. Ils sont où les cinq cent
mille autres ? Qu’est ce qui s’est passé du coup ? Qu’est-ce que ça a entrainé en fait ? C’est simple, j’ai eu, on va dire un cours
accéléré dans l’e-commerce à faire 5OO OOO de chiffre d’affaires comme ça. J’ai essayé de refaire les mêmes choses que j’ai
fait mais avec une structure maintenant. Pourquoi ça a marché ? Qu’est ce qui a marché ? Qu’est-ce qui n’a pas marché ? C’est quoi les erreurs que j’ai fait ? Qu’est-ce que je peux éviter, etc ? Donc là, pour moi c’était facile, un petit peu, de reproduire le même processus sur un autre produit
qui est pareil, qui résout un autre problème. Et donc ça a marché tout
de suite ? Tu as trouvé un autre produit qui a fait 5OO OOO ? Non, pas du tout. Ce produit là, en
fait qu’on va dire que c’est le numéro un qui m’a fait le plus de ventes sur ces deux dernières années. Mais depuis j’ai trouvé plusieurs petits produits qui me
font 1OO OOO, 2OO OOO, 15O OOO… Etc. C’est la majorité des produits ça. A t’écouter, on a l’impression que c’est facile. Non, pas du tout. Là je parle de la crème de la crème. Le top du top. Pour trouver un produit comme ça tu en lances combien qui ne marchent pas ? Maintenant c’est beaucoup plus facile
pour moi. Parce que je connais un petit peu mieux le processus. J’ai beaucoup d’expérience. J’ai testé des dizaines et dizaines de produits et des centaines
même. Pour en trouver un qui marche. Exactement et là j’ai carrément une team et leur travail c’est de faire ça. Ils ont tous les jours des tests. Parce que moi, je sais derrière qu’il suffit de trouver un seul produit qui va générer 1OO OOO, 2OO ou 3OO OOO. Même si aujourd’hui, je peux me
permettre même de perdre à 1OOO euros par jour de test, puisqu’un produit
winner derrière qui vient va tout récupérer et être très profitable derrière. Donc, les amis, n’hésitez pas à tester pas
plusieurs produits et n’abandonnez pas au bout du deuxième produit ou du troisième produit. Ca ne se passe pas comme ça l’e-commerce surtout
aujourd’hui. Il y a aussi un autre point, c’est la publicité Facebook qui est quand même très importante au démarrage pour faire les premières ventes et faire ce
décollage. Tu disais que quand tu trouves un winner, directement ça décolle. C’est pas forcément le cas. C’est pas le cas de tous les gens qui font des tests. C’est pas le cas de tous les tests que j’ai pu faire également. On nous dit encore parfois de
faire des campagnes à 5 euros. Moi c’est quelque chose que je ne fait
plus du tout depuis très longtemps parce que ça ne marche pas. Tout simplement
parce que quand vous vendez un produit à 2O euros. Si vous mettez à 5 euros, il va dépenser 5 euros pour trouver… Imagine s’il dépense 5 euros et dès le
premier coup, il trouve un client ce serait quand même magique et génial. Souvent il
faut au moins mettre le budget du coût du produit. Toi, aujourd’hui comment est-ce que tu faisais à l’époque ? Comment est-ce que tu fais aujourd’hui ? Cette startégie là de 5 euros par jour de test, ça marchait en 2O14 / 2O15. Pourquoi ? Parce que qu’à l’époque, il n’y avait pas de concurrent. Tu faisais 5 euros par jour et tu ciblais carrément des
milliers de personnes sur Facebook. Aujourd’hui c’est très très difficile avec les nouveaux CPM (Coût Par Millier). Donc si vous mettez 5 euros, je ne suis pas sûr que vous arrivez à atteindre 1OOO
personnes. En gros, votre méthode de testing avec cette méthode là, c’est presque du casino. Elle est obsolète. Vous pouvez… Des fois, ça peut marcher mais la plupart du temps ça ne va
pas marcher et vous allez abandonner. Donc je ne conseille pas du tout cette stratégie là de 5 dollars par jour. Pour moi 5 dollars par jour ce n’est pas assez. Si vous n’avez pas assez de budget, gardez ces cinq dollars de côté et attendez d’avoir plus de budget pour pouvoir tester et être sûr d’avoir un
produit gagnant. Donc en résumé, attendez d’avoir vraiment un winner avant de vous lancer sur des budgets un peu plus important. C’est mieux que
de lancer des petits budgets et de jouer au casino, littéralement, avec les pubs Facebook. 5 dollars, ça, on oublie. Ca ne
fonctionne pas. Qu’est-ce que tu recommandes aujourd’hui comme stratégie pour faire de la publicité sur Facebook
quand on démarre ? Quand on démarre au début, essayez d’avoir un petit budget quand même, pour la publicité Facebook. Attendez un petit peu, étudiez votre
audience. Faites les choses qui ne coûte pas d’argent. Etudiez votre audience, étudiez votre produit, améliorez
votre fiche produit au maximum et une offre marketing en place qui vend. Donc
inspirez vous de la concurrence.
Qu’est ce qui se passe sur les autres marchés anglais, espagnol, tout ça.
Et essayez de faire vraiment une fiche produit très optimisée. Le temps que vous ayez
un petit peu de budget plus important pour la publicité. Donc on commence, on fait les ventes en naturel et en gratuit. On économise et ensuite on démarre. Qu’est ce qu’on met comme budget ? Tu
recommandes quoi comme stratégie de base ? Combien d’adsets ? Combien de budget ? Aujourd’hui, pour les débutants, pour lancer des adsets (un ensemble de publicités). Autour de 15 dollars par jour. Avec 5 adsets si vous n’avez pas beaucoup de budget. 1O adsets, serait vraiment optimal. Qu’est ce qu’on teste, du coup, au travers de ces différents adsets. Des audiences différentes à chaque fois ? Voilà, donc si on vient de commencer
notre boutique, donc on n’a pas encore de visiteurs déjà, sur la boutique.
Donc on va utiliser tout simplement des intérêts classiques qui sont sur Facebook. Je ne peux pas te donner vraiment… Alors je ne sais pas quand cette vidéo va être postée donc je ne peux pas vraiment te donner une stratégie qui va marcher dans le futur. Parce que Facebook… Ce qui marche maintenant. Ce qui marche maintenant c’est les très grands intérêts. D’accord donc tu mettrais des grands intérêts. Tu mettrais des grands intérêts : un million ? Cinq
cent mille personnes ? Je dirais que si vous êtes sur le marché
français, je dirais 3OO OOO et plus. 3OO OOO et plus. Tu mettrais un intérêt
comme ça, trois cent mille et plus sur ton audience à chaque fois. Et tu en mettrais 5
ou 1O différents pour pouvoir tester ? Exactement, voilà. Donc je dirais un intérêt par adset et un troisième très grand intérêt si vous avez des
intérêts moyens, vous pouvez les combiner. Pas d’affinités donc juste du combiné et de les mettre sur les mêmes adsets Tu fais quoi ? Tu attends trois jours comme on le conseille généralement ? C’est quoi un peu tes stratégies ? Ca va beaucoup dépendre de nos premiers résultats. Donc si après mes premiers jours, les statistiques sont vraiment nulles et que le CTR est en dessous de 1. Si le CTR (Taux De Clic) est inférieur à 1, tu supprimes, tu enlèves. Si les résultats sont horribles dès les premiers jour, je coupe vraiment. Je conseille aux débutants de couper parce qu’ils n’ont pas encore d’expérience pour se dire si ce produit va faire une mauvaise journée sur Facebook. Donc on essaie de limiter les pertes. Donc on coupe la publicité dès les premiers jours. Alors, si les statistiques sont moyennes Entre 1 et 2% de CTR, par exemple ? Exactement, le top serait d’avoir vraiment un CTR de plus de 2%. Donc, là, il y a vraiment un potentiel et un intérêt. Et puis on regarde aussi les commentaires
sur la vidéo. Pour voir les feedbacks aussi des gens sur Facebook. Qu’est ce qu’ils disent ? Est-ce que vous voyez beaucoup de commentaires négatifs ? Est-ce que les gens disent que c’est bien ? Est-ce que les gens tag leurs amis ? Donc
tout ça sont des signaux qui vont nous signaler que ce produit là, il a du potentiel et qui fait qu’il faut augmenter encore plus le budget pub et le scaler encore plus. D’accord, donc tu coupes les adsets où ça ne marche pas et où tu as moins de 1%. Entre 1 et 2%, tu commences à voir ce que tu peux faire. Plus de 2% ou 3%, tu augmentes tes budgets et tu laisses tourner, etc. Exactement . Ensuite il y a un autre problème qui s’est passé dans ton business quand tu as eu ce gros succès sur ce produire à 500 OOO. C’est le SAV. Comment tu as fait ? C’est quoi le processus que tu as mis en place ?
Qu’est-ce qu’on pourrait mettre en place demain si on a un succès comme ça ? Donc, tout d’abord essayez de vous former sur comment gérer le SAV parce que c’est important. Je vois beaucoup de gens parler du e-commerce et du dropshipping mais personne ne parle du SAV derrière ça. Personne ne le montre aux gens. Comme si les gens, du jour au lendemain allaient devenir expert en SAV. Alors que c’est tout c’est un
métier d’un métier le SAV. Donc formez-vous et ayez les bases du SAV. C’est très important. Au moins des templates d’emails. Des scénarios et les
questions les plus fréquentes qui se posent dans le domaine du e-commerce. Et
il faut avoir préparer ce scénario là. Chose que je n’avais pas au début. Je vous conseille de vraiment y prêter attention. D’accord et et le SAV du coup, comment est-ce que tu as géré ? Est-ce que tu as recruté ta mère, ta cousine, tes amis pour aider à gérer un peu la charge ? Tu as reçu combien d’emails par exemple, par jour ? C’était, je dirais qu’à un moment donné c’était plus de 2OO emails par jour. D’accord, et comment on gère ça ? Au début, j’avais la tête dure, donc j’ai essayé de tout faire moi-même. Donc c’était une avalanche de problèmes avec la boule de neige qui s’agrandissait de jour en jour. Plus de charge de travail et puis après j’ai craqué. Et j’ai recruté une amie à moi. Et elle m’aidait à gérer le SAV. Donc je lui ai appris ce que je faisais : mes templates, etc. Et là, aujourd’hui j’ai une équipe
carrément. Je crois que la majorité de mon équipe aujourd’hui est sur le SAV. Tellement c’est important pour moi. Et ça aussi c’est quelque chose dont personne n’en parle derrière. Donc on a dit qu’il n’y a pas que les problèmes en fait. On peut transformer le SAV pour résoudre le problème. C’est une source de trafic et de revenus. Oui, tu le le disais : sur les 4 millions générés l’année dernière, tu as quasiment presqu’un
million de chiffre d’affaires qui a été généré par des clients qui avaient déjà
été clients sur tes boutiques. C’est énorme quand même. En fait c’est des clients que j’ai déjà acquis. C’est des clients acheteurs qui ont déjà mis leur CB sur mon site. Ils connaissent ma marque, ils
connaissent mes produits. Donc pourquoi ces gens là, on va pas les réutiliser pour
leur vendre d’autres produits dans la même thématique ? Et leur résoudre un autre problème. Offrir des cadeaux et tout ça c’est des
sources de revenus énormes qui n’est pas très utilisé par les e-commerçants aujourd’hui. Alors justement ça tu as pu le faire
parce que tu es sur des boutiques de niche des boutiques généralistes ? C’est quoi ton secret à toi ? Quand j’ai commencé, c’était une boutique
généraliste et ça n’empêchait pas d’offrir des produits en rapport avec le
produit là. Parce que quand j’ai fait mon premier winner, on peut dire que ma boutique à l’époque avec un seul produit winner, c’était une sorte de boutique de niche parce qu’il y a avait à l’époque un seul produit. Donc, je pouvais leur proposer plusieurs produits en relation avec ce produit là. Aujourd’hui du coup, c’est vraiment ton conseil là pour fin 2O18 et pour 2O19. La LTV (life Time Value) c’est à dire, combien un client va te rapporter non pas sur le premier achat mais sur la durée de vie d’un client, comme on dit. C’est, selon toi, ça qui fait la différence ? Donc mettre en
place des bonnes séquences d’email après l’achat. Bien s’occuper de ses
clients après l’achat pour pouvoir faire en sorte qu’ils reviennent et qu’ils achètent encore plus. C’est vraiment ça ton secret qui fait la différence ? Qui a peut-être fait les deuxièmes 5OO OOO après le premier 5OO OOO sur le produit ? Exactement. C’est ce qui fait la différence
aujourd’hui et ce qui va faire encore plus la différence dans les années à
venir. Parce que tout simplement les coûts de publicité sur Facebook ou en
général, vont encore augmenter encore plus dès que les grandes sociétés vont s’intéresser aux réseaux sociaux. Parce que là, pourquoi c’est pas cher ? Parce qu’on n’a pas encore de grosses
sociétés qui font de la publicité. Les grosses sociétés sont toujours sur les anciens moyens de communication comme la télévision, la radio et tout
ça. Dès qu’ils vont focus un gros pourcentage de leur budget publicitaire
sur les réseaux sociaux. Là on aura des CPM énormes. Oui, ils sont déjà présents mais c’est pas une grosse partie de leur budget. S’il y avait une équipe de marketeur qui bossent toute la journée à pousser les produits sur Amazon ou Nike, ou machin. Exactement. Comme Nike va vouloir balancer des milliards de budget publicitaire sur Facebook… Toutes les pubs pour les targets et les audiences vont augmenter. Donc ce qui va la différence demain, c’est la LTV comme tu l’as dit parce que c’est un lifetime value des costumers. Donc en gros, si tu fais une publicité et que moi je fais aussi mes pubs. Je dépense 1O dollars pour acquérir un client et tu dépenses aussi 1O dollars pour un client. Nous deux, on a un bénéfice de 1O dollars sur un produit. Tu peux faire break-even. Tu as perdu zéro mais moi derrière, je vais vendre à ce même client un autre produit qui coute 2O dollars, 3O dollars ou 4O dollars. Et à la fin au même client j’aurais vendu 1OO dollars et toi, tu aurais vendu pour 1O dollars. Tu aurais fait zéro euros. Moi j’aurais fait 😯 euros, par exemple. Ca c’est c’est une solution de second niveau. C’est vraiment pas quand on est débutant mais en tout cas il faut avoir cette notion là selon toi, aujourd’hui dans le développement de son business. Saad, est-ce que tu as quelque chose à nous ajouter finalement, sur cette première
expérience sur tes premiers 5OO OOO. Les stratégies que tu as utilisé ? Après avoir utilisé Facebook et au vu de la puissance de la publicité sur Facebook. Je me suis dit de pourquoi pas tester d’autres produits et d’autres moyens de source de trafic. Donc je me suis intéressé à Youtube. A Google Adwords aussi qui est très puissant. Il n’y a pas beaucoup de trafic sur Google mais c’est un trafic très précis car les gens tapent la requête. “Acheter”… A l’époque j’avais carrément “bid”. C’est à dire misé sur les gens qui vont taper “correcteur de posture pour dos”. Quelqu’un qui tape ça sur Google, veut vraiment acheter. Il a un problème. Ou “acheter correcteur pour dos”. Des mots clés avec des intentions d’achat. Souvent, ça convertit. Vous n’aurez pas beaucoup de trafic mais un taux de conversion de fou ! Le taux passe à 3% facilement. Donc
ce qui est vraiment énorme. Tu as utilisé ça également dans les
premiers 5OO OOO ou après ? Donc c’est après les 5OO OOO. J’ai fait du retargeting. Les gens qui ne sont pas présents sur Facebook, je les ai retargeté. Il y a des gens qui sont présents plutôt sur Youtube ou Google. Aujourd’hui c’est des stratégies que tu continues à utiliser du coup ? tTut ce que tu nous as partagé là ? Exactement, c’est ce que je fais
aujourd’hui et c’est la même stratégie que je recommande aux débutants. Par
exemple, si vous n’avez pas beaucoup de budget à dépenser sur Facebook, je vous conseille de trouver des produits qui ont fait un peu le buzz récemment peut-être, sur les six derniers mois sur Facebook, par exemple et vous
essayez d’aller sur Google et de miser sur le nom de ce produit là. En gros tu voudrais tous les clients qui
ont déjà vu la publicité sur Facebook mais qui n’ont pas acheté. Ils vont aller sur Google et ils n’ont pas retrouvé la vidéo du produit en question. Donc ils vont le rechercher sur Google en fait. Vous allez
faire une sorte de retargeting des gros e-commerçants sur Facebook Ok, voilà, un petit tips pour vous les amis à
tester. N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires juste en dessous. Ca peut faire certainement vos premières centaines
d’euros de marge dans les prochaines semaines. Les amis du coup, laissez-nous un énorme like juste en dessous de cette vidéo, si cette vidéo vous a plu. Mettez nous en commentaire toutes vos questions. Est-ce que vous
avez testé les stratégies dont Saad parle ? Quels sont les résultats que vous avez
obtenus ces dernières semaines dans le développement de votre business en ligne ? Abonnez-vous à cette chaîne si ce n’est pas encore déjà fait. Cliquez sur la cloche pour recevoir toutes les notifications. Et puis on vous rappelle dans la
description, là juste en dessous, vous allez retrouver tous les liens, de tous
les sujets dont on a parlé. De tous les sites que l’on a cité également vous
aller retrouver le programme “Enfin libre”. Programme de formation sur
le business en ligne et sur le e-commerce dans lequel vous allez
trouver toutes les stratégies de Saad complètes, étape par étape. Il a créé
plusieurs méthodes : quatre méthodes au total et plus de 12 formations en vidéo
pour le prix d’une formation. Allez voir c’est vraiment extraordinaire. Un contenu
exceptionnel jamais vu en France. Je vous le garantis. On se dit à très
bientôt pour une prochaine vidéo, les amis. Je vous dis à très vite. Ciao, ciao !

17 Comments

  • Enzo HONORE - Business En ligne

    Alors cette vidéo t’as plu ? N’hésites pas à le dire en commentaire. Si tu ne l’as pas encore vu, tu peux retrouver l’interview complète de Saad ici : https://youtu.be/ddLYEKVEYWU 👈 bonne journée à tous 🔥

  • Jimmy Decom - l'entrepreneuriat ethique

    🔴 Comment on peut dislike une vidéo aussi riche en valeur ?? 😱 C’est fou ! Il y’a une tonne d’astuces.. Et des bonnes en plus ! Les haters expliquez-moi 🤔

  • ALI BADR

    Bravo Enzo , bravo Saad ; c'est spontané , c'est claire , c'est simple , c'est du vrais partage
    Félicitations et bons courages les amis
    Le vrai partage mérite un partage

  • Alexandre - Cyber Indépendant

    Super vidéo !
    Question : Saad créer une boutique par produit, ou créer une seule boutique sur laquelle il test plusieurs produits ?
    Thanks 😎

  • Steph Dreams

    Tellement de valeur dans cette vidéo merci ! Petite question ! Quelle est le "ratio ROI" pour déterminer qu'on a un produit winner après avoir lancer ses premières publicité ?

    Peace merci encore pour ce partage

  • Reda Zad

    Waw c la vidéo, tres bon contenu quelle générosité, en fait c quoi le SAV, et comment il a géré ces commandes , et a quelle moment on doit faire appel aux assistants virtuelles et quelle sont les taches qu' on doit délégués

  • Vincent Fablet

    Ca fait 40k€/mois de CA -Prix produit ds ls 15K€ -TAXE société 30% sur benefice (inclus frais creation entreprise, expert compt ..) puis -70% sur salaire SAS ou -30% sarl ou 30% bénéfice fin d'année …. Donc c'est un business comme un autre ni plus facile ni plus dur. ON PEU GAGNER DE L'ARGENT AVEC TOUT il n'y a pas de miracle: il faut du travail tj et encore. ATTENTION: le SAV et la pub prennent un max de tps en drop !!! Lancez vous et comme pour tout business en comprenant l’entièreté du business et faites le a fond, juste essayer est voué a l’échec: Après pourquoi vendent-ils tous des cours ?? Car tout ceux qui font du DROP comprennent vite que l’intérêt est de trouver un produit le moins cher possible et le vendre en nombre le plus cher possible avec le moins de sav et de tps passé: donc la vente de cours/tuto etc.. c'est le business idéal en plus de faire du bien a l'ego 🙂

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *